images du bandeau
ACCUEIL > Études & normalisation > NormalisationNorme NF P 99-502

Norme NF P 99-502

7 juin 2013

Qu’est-ce que c’est ?

Il s’agit d’une norme française homologuée, rédigée par le GT4 de la CN03. La version courante de cette norme est parue en mai 2013 (cette version remplace le texte d’octobre 2004).

Sa référence est la suivante : NF P99-502 Mai 2013 Billettique appliquée aux transports _ Codification billettique française

Son principe est le suivant : La norme NF P99-502 définit un certain nombre de listes de valeurs nécessaires à la gestion de l’interopérabilité des applications billettiques et monétiques.

A quoi sert la norme NF P99-502 ?

Le développement des applications billettiques interopérables rend nécessaire la mise en place d’un certain nombre de listes de valeurs afin d’en assurer la bonne gestion. La norme NF P99-502 définit ces listes de valeurs et leurs modes de gestion dans le but d’en optimiser la fiabilité.

Que trouve-t-on dans la norme NF P99-502 ?

Les systèmes de numérotation définis sont au nombre de trois :

  1. _NAO_ Un système de numérotation à vocation nationale permettant d’identifier les autorités organisatrices de transport public. Ce numéro (NAO) peut être utilisé à chaque fois que l’autorité organisatrice de transport public a besoin de s’identifier pour ses applications billettiques et monétiques. La norme contient la liste des numéros réservés pour chaque périmètre de transports urbains, collectivité d’outre-mer, syndicat mixte SRU, département et région, connus lors de la rédaction de la norme. Toute autorité organisatrice de transports qui souhaite utiliser le NAO qui lui est réservé doit en faire la demande auprès de l’AFIMB (l’annexe A de la norme contient le formulaire de demande). Le numéro à utiliser dans les applications interopérables est de préférence le numéro d’identification de l’AO ou du groupement d’AO dont la ou les zones géographiques englobe l’ensemble des exploitants.
  2. _AID_ Un système d’identification des applications billettiques interopérables françaises, grâce aux AID (Application IDentifiers). Un AID représente 16 octets codés en héxadécimal. Il se compose de plusieurs parties identifiant chacune une caractéristique de l’application à laquelle il se rapporte (la zone géographique, la norme utilisée par exemple). La norme définit la composition précise de l’AID, pour chacune de ses parties.
  3. _KVC_ Un système d’identification des jeux de clés de sécurité des applications billettiques interopérables françaises : grâce aux KVC. La norme définit ce qu’est un KVC (Key Version and Category = identificateur de version et de catégorie de clé), et son utilisation. Elle fournit également des valeurs de cet octet KVC pour toutes les clés de projets billettiques interopérables qui existent (ou pourront exister) en France. Afin d’éviter les conflits entre les KVC de plusieurs clés, toute Autorité Organisatrice ayant besoin d’utiliser des valeurs de KVC différentes de celles attribuées par la norme est tenue d’en avertir l’AFIMB, autorité d’enregistrement en charge de la gestion de la liste des KVC (l’annexe B de la norme fournit le formulaire de saisine de l’AFIMB.)

Contact - Mentions légales - Lettres d’info - Plan du site - admin